Méchant Réac ! le site

Pour un nouveau pacte républicain

samedi 4 février 2017

De la fracture sociale à la rupture démocratique - 25ème anniversaire d’une crise de régime (1992 – 2017)


Le 5 mai 1992, Philippe Séguin, qui fait campagne pour le "non" au référendum sur le traité de Maastricht prononce un discours à l'Assemblée nationale française, dans lequel il met en garde contre les dangers d'une ratification du nouveau traité européen.

Permettez-moi d’oser un souvenir personnel. J’avais alors 22 ans. Politiquement je n’avais connu que le Président François Mitterrand. Je faisais mon Droit. Nous avions tous pris connaissance des positions européennes ou souverainistes des uns et des autres. Je croyais en l’Europe. Le discours de Philippe Seguin avait emporté mon abstention. J’aurai dû voté « non » !

Aussi, les accents terriblement prophétiques de son discours, (voir la vidéo), illustrent avec un talent inégalable l’entrée de la France dans vingt-cinq années de lente décrépitude. Les hommes providentiels sont rares. Philippe Seguin était de ceux-là. La France et les français s’en sont aperçus trop tard. Moi le premier.





Organigramme de la proposition constitutionnelle